Sondage « Jeunes et confinement – 1 an après »

Les premiers résultats de notre sondage «Jeunes et confinement – un an après» sont disponibles !

Diffusé durant 1 mois (du 27 mai au 27 juin 2021), il nous aura permis de récolter la parole de 344 jeunes. Ce sondage permet, entre autres, de faire le point sur la situation des jeunes après une année de pandémie et de comparer leurs réponses avec celles données il y a un an, lors de notre premier sondage.

Informations

Le questionnaire abordait trois aspects :

  • La santé et le quotidien des jeunes en temps de covid-19 ;
  • les médias (clarté des infos et image des jeunes) ;
  • l’actualité des derniers mois (les rassemblements festifs et la campagne de vaccination).

Les premières analyses nous permettent de voir que, par rapport à l’an passé, leur niveau de contacts sociaux a augmenté. Néanmoins, ils·elles sont plus nombreux·ses à avoir le sentiment que cette période aura un impact  négatif sur leur scolarité/leur vie professionnelle.

Par ailleurs, l’impression  d’avoir une image négative dans les médias persiste, de même que le fait de pointer un manque de clarté dans les informations reçues.

Enfin, au premier abord, nous ne constatons  pas un rejet massif du vaccin, mais bien un ras-le-bol général par rapport au covid-19.

Les résultats

Télécharger les résultats du sondage !

Nous avons réalisé une première analyse de toutes les données, reprenant les réponses de tout notre échantillon, soit des jeunes de 14 à 30 ans. Il est évident que les réalités sont différentes entre 14 et 30 ans. Nous sommes donc en train de diviser cet échantillon en fonction des tranches d’âge et du genre des répondant·e·s. La suite de nos analyses sera bientôt disponible également.

Il relève de nos missions d’Organisation de Jeunesse de faire entendre la parole des jeunes. Nous aimerions donc relayer ces chiffres vers la presse et, pourquoi pas, vers le politique.

Méthode et limites

Notre sondage était composé de questions à choix multiples, d’échelles d’appréciation et de questions ouvertes. Les répondant·e·s étaient libres de sauter des questions ou de cocher plusieurs cases lors des choix multiples. Les questions ouvertes ont été traitées avec une volonté de neutralité, en élaborant des catégories pour regrouper les réponses. Cependant, il y a évidemment une grande part de subjectivité dans l’élaboration de ces catégories et dans leur classement. Nous souhaitons avant tout montrer les grandes tendances qui se dégagent de ce sondage et relayer de cette manière la parole de notre public jeune.

Pour améliorer nos réflexions, vos remarques et analyses sont d’ailleurs les bienvenues (pour cela, envoyez un mail à eleonore.naome@solidaris.be).

Articles sur le sujet